04 février 2006
par JDCh


Pas d'équipe de France du Business

Dans un pays où le Président, le Premier Ministre et la grande majorité des ministres ont toujours été soit fonctionnaires, soit élus, l'inculture économique de la population est finalement toute relative par rapport à celle de sa soi-disant élite.

L'objet de ce "blog" est de parler avec des mots simples, des comparaisons didactiques et des raisonnements non politisés de ce que certains diabolisent sous le terme d'économie globale. On espère ici recueillir réactions voire adhésions sur des changements profonds de mentalité, de comportements et de gouvernance de notre "cher pays".

Une comparaison avec le sport de haut niveau pourrait donner à ce message une lisibilité comparable à celle de l'Equipe ou de France Football. Essayons...

Zidane et Thierry Henry ne jouent pas en France. L'arrêt Bosman permet au Real de Madrid ou a Arsenal de jouer presque sans Espagnols ou Britanniques. Les 2 meilleurs joueurs français ne jouent pas en France. Puisqu'il y a une équipe de France de football, nous considérons tous que ceci n'est pas si grave à condition que la France se qualifie pour la Coupe du Monde ou l'Euro (et y figure honorablement...).

Dans le monde des affaires, les choses en vont bien autrement. La petite douzaine de fantastiques entrepreneurs français que je connais et qui ont réussi dans la "technologie" vivent aujourd'hui à Londres, Bruxelles, Genève, New-York ou San Francisco. Pourquoi ? Parce que ces locomotives ont gagné à un moment suffisamment d'argent pour arbitrer entre vivre en France, proches de leurs familles et de leurs amis et subir le tracas du fisc et notamment de l'ISF. Ces entrepreneurs ne sont pas sélectionnés en équipe de France du business puisqu'il n'y en a pas et leurs prochaines aventures en tant qu'entrepreneurs ou "business angels" se feront sans doute hors de France. Zidane et Thierry Henry reviendront-ils en France une fois leur carrière terminée ? Probablement pas mais ceci est beaucoup moins grave...

La FIFA énonce les règles du football. Elle ne les change d'ailleurs pas très souvent et à part quelques expérimentations dans certains tournois (arbitrage vidéo, remplacement temporaire...), la planète entière considère les lois du football comme acceptables et acceptées. La France, son équipe nationale et ses clubs (du club de district à l'élite) acceptent d'être arbitrés suivant ces règles.

En matière d'économie, nos hommes et femmes politiques ont la naïveté de penser qu'il pourrait en être autrement. Un exemple ? les 35 heures. Décision unilatérale, théorique et folle d'un de nos gouvernements de la fin du 20eme siècle... Exactement comme si le Président de la FFF ou de la LNF décidait que la règle du "hors-jeu" ne s'appliquait pas en France (en prétendant que comme cela il y aura plus de buts !)... Notre championnat serait peut-être attrayant mais quid des performances de nos clubs qualifiés en Champion League avec leurs avant-centres résidant dans les 6 mètres et sifflés par l'arbitre à chaque action de jeu... Là il deviendra nécessaire d'avoir une équipe de France composée uniquement de joueurs évoluant à l'étranger !

La suite au prochain épisode.



2 Comments:

At 4:29 PM, février 24, 2006, Anonymous Thierry a dit...

Le fait que Zidane et Henry ne jouent pas en France est plutôt la conséquence d'un arrêt européen aberrant qui ne reconnaît pas la spécificité culturelle, le côté clocher, local et national du foot.
Ca enlève beaucoup d'intérêt au football, qui rejoint petit à petit le modèle du basket américain, que des clubs de taille "moyenne" comme nantes, st-étienen, auxerre, etc... ne puissent plus lutter à armes égales.
Les gens sentent bien que c'est l'application aveugle et technocratique d'un principe de "libre circulation" qui n'a ni chair ni sang en l'ocurrence et ça joue un rôle plus important qu'on ne le pense dans le "non" à l'europe.

 
At 2:23 PM, février 25, 2006, Blogger JDCh a dit...

Bonne remarque. Mon objectif n'est pas de dire qu'un système est absolument mieux qu'un autre mais plutot de "dé-diaboliser" un système qui s'impose à nous et que nous ferions mieux d'adopter plutot que de résister vainement.

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage