29 juin 2006
par JDCh


Chronique d'un entrepreneur

Lu ce matin la première chronique de notre ami PKM dans Economie Matin.

Bel appel à l'entrepreneuriat d'autant plus crédible que Pierre a lancé et réussi à imposer PriceMinister sur la toile Française à contre-cycle: lancement du site début 2001 alors que plus grand monde ne croyait à l'internet grand public.

Un petit conseil complémentaire aux futurs entrepreneurs: écoutez tout de même les remarques et questions de ceux qui veulent vous décourager, elles vous permettrons d'affiner votre plan et peut-être de trouver la "secret sauce" qui caractérise toutes les réussites...

Que pensez-vous de mon idée...

Nouveau chroniqueur et pas des moindres : bienvenue à Pierre Kosciusko-Morizet, créateur et PDG de PriceMinister, www.priceminister.com. En 2000, cet HEC de 23 ans trouve la formule du marché illimité de produits d’occasion et neufs déstockés en ligne en inventant l’achat-vente garanti. En 2006, PriceMinister est le 3e site Français d’e-commerce, compte 4,6 millions de membres pour près de 20 millions de visites par mois en France, 28 millions de produits en vente, et 120 collaborateurs. À partir de septembre, retrouvez Pierre Kosciusko-Morizet et L’idée, la chronique des créateurs...

Lorsque l’on réfléchit à une création d’entreprise et que l’on confronte son idée à son entourage, on est souvent déçu, voire choqué des réactions que l’on provoque... Il ne faut pas s’arrêter là ! Avec le recul, ces attitudes vous paraîtront compréhensibles. Un entrepreneur proposant, par définition, un modèle alternatif au salariat, il dérange forcément son interlocuteur ! Dans la majorité des cas, celui-ci va chercher à lui expliquer pourquoi l’entreprise en gestation ne pourra pas fonctionner. Ne serait-ce que pour se rassurer lui-même sur ses choix professionnels ! Si l’idée est trop « simple », « immédiate », on se verra rétorquer le classique : « Qu’apportes-tu de plus que les autres ? ». Ou le : « Si c’était aussi facile que ça, ça aurait déjà été fait ! ». Une bonne manière de ne jamais rien entreprendre... Et pourtant, c’est bien la réaction la plus courante ! Si votre idée est « novatrice », on vous dira alors invariablement : « C’est trop complexe, les grands groupes vont te manger... » Mais qui connaît un grand groupe plus réactif qu’une entreprise nouvellement créée ? Moi pas ! Ou pourra vous dire aussi : « Tu n’as pas les épaules, pas l’expérience ». Là aussi, le créateur ne doit pas se laisser abuser : les épaules sont plus souvent de son côté ! C’est ainsi que dans les premiers mois de la création de ma société PriceMinister, j’ai eu droit à des réactions du style « L’e-commerce ne fonctionnera jamais » ou « Internet est une mode, avez-vous pensé à la concurrence du fax ? (sic) » ou même, « Impossible de se développer face aux grands groupes de la distribution »...

Surtout, si vous êtes entrepreneur, gardez ce type de réactions en tête pour quelques années plus tard. Ça peut devenir une bonne source de motivation et alimenter de longues discussions ! Et si vous ne l’êtes pas (pas encore ?), lorsque vous croisez des créateurs, pensez à les encourager : nous avons plus que jamais besoin d’eux pour enrayer la montée du chômage, et redynamiser notre économie.

Pierre Kosciusko-Morizet, PDG co-fondateur de PriceMinister.com

©2006 Economie Matin



4 Comments:

At 12:19 PM, juin 30, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Salut Jean-David,
on est bien d'accord ! La difficulté est là : écouter les critiques constructives, mais ne pas se laisser décourager par les éternels pessimistes :-)
amitiés

PKM

 
At 12:53 PM, juin 30, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Bonjour,

L'article comme le commentaire au-dessus sont corrects! Simplement s'assurer (et savoir ecouter) que les conditions de l'ecosysteme sont adequate avec celles requises par le business en question... Par exemple si service financier > Londres... Par exemple si biotech (research) Bethesda ou autre "cluster" US... I can't say more. Priceminister rend un service adhoc dans le contexte francais actuel. Realite plus biologique que mecaniste. JF

 
At 5:09 PM, juin 30, 2006, Blogger JDCh a dit...

@anonymous

On est d'accord. L'écosystème (ou plutôt l'absence d'écosystème)Français rend certains "plays" trés difficiles et certains trains sont passés il y a longtemps...

Ceci dit, en ce qui concerne les initiatives internet, mobile service & content, semi-conducteur ou medtech, la France s'en sort pas si mal au niveau Européen.

 
At 9:34 AM, juillet 03, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

@jdch en commentaire a votre reponse.

C'est exact, mais le pb fondamental est la culture, difficile de trouver ici ce que les clusters offrent aux us, il n'y a pas d'equivalent reel (proclame, voulu politiquement certes mais dans le fond du fond, la culture n'y est pas). Je considere que nous avons des "bons", des tres bons meme, mais que c'est un peu comme planter des fleurs precieuses et rares dans un ecosysteme inadequat... Question de culture, "societe de defiance VS societe de confiance"...

On plante des fonctionnaires il pousse des impots et des projets ruineux et donc des impots :-) On recommence, on suventionne les projets ruineux, on emprunte, on embauche des fonctionnaires pour deguiser les faits, poussent quelques impots en plus pour seulement payer les interets de la dette; on s'endette pour payer la dette, les fonctionnaires proliferent pour deguiser le chomage, on pousse encore un peur, on s'endette encore...

Regardons le spectacle actuel des chaises musicales. Extraordinaire ce spectacle des "projets" ruineux, des societes ruineuses, des machins, et du deguisement du reel! Ce que personne ne veut voir, c'est que tout ceci a un cout (abyssal) qui pese deja, va peser, sur l'ensemble de l'economie (donc inhibant les evolutions de l'ecosysteme, SAUF a faire un write off!

Toujours le plaisir de vous lire. JF

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage