31 janvier 2007
par JDCh


A quoi cela sert-il de compter les chômeurs en France ?

La polémique sur les chiffres du chômage est fort révélatrice de l'espèce d'impasse intellectuelle dans laquelle notre pays est enferré. De la même façon que nos politiques et nos médias invoquent le manque de croissance pour justifier une faible création d'emploi -ce qui ne fait aucun sens puisque c'est l'emploi qui crée la croissance (cf ce post)! -, nos différents ministres successifs des affaires sociales concentrent leurs efforts et leur communication sur la réduction du nombre de chômeurs sans se préoccuper apparemment du nombre de travailleurs !

Juste par souci de clarification, rappelons les faits qui font débat:
-la France compte 218.000 chômeurs de catégorie 1 (recherchant un emploi à plein temps et disponibles immédiatement) de moins à fin 2006 qu'à fin 2005;
-l'augmentation de la création d'emplois marchands en France sur cette période est de 64.000 environ;
-le nombre de contrats aidés à progressé de 50.000 environ;
- environ 100.000 personnes de plus ont été radiées de la catégorie 1 (qui sert de référence) car elles sont en arrêt maladie, en stage ou en formation;
-la démographie est "neutre" pour l'instant (stabilité de la population active).

Conclusion: le chômage régresse très légérement en France ce qui est mieux que s'il progressait encore mais il me paraît difficile pour un Dominique de Villepin ou un Jean-Louis Borloo de crier victoire !

Si l'on se mettait à compter les emplois et le taux d'activité, tous les chiffres confirmeraient que nous sommes encore très malades. Les voici:

-17 millions d'emplois privés en France contre 24 millions en Grande Bretagne avec la même population totale (cf L'enjeu 2007);
-75% de taux d'activité aux Etats-Unis ou dans les pays Scandinaves sur la population agée de 15 à 64 ans contre 55% en France;
-536.000 Italiens ont retrouvé un job au second semestre 2006 contre moins du tiers en France pour des populations équivalentes;
-687.000 emplois créés en Espagne en 2006 contre 140.000 en France avec une population en plus faible nombre...

La liste des chiffres humiliants pourrait malheureusement être fort longue !

Arrêtons de compter les chômeurs en France, comptons les emplois du secteur marchand qui sont les principaux contributeurs au PIB.
Si leur nombre augmente, nous aurons de la croissance et beaucoup de problèmes seront plus faciles à résoudre !



3 Comments:

At 3:22 PM, février 03, 2007, Anonymous Pierre a dit...

Cela vous a peut être échappé, mais l'échéance électorale est proche. Et dans ces conditions, le taux de chomage DOIT diminuer... de gré ou de force.
Et c'est pour cela qu'il y a une polémique en ce moment sur le taux de chomage.
D'un autre coté, alors que la croissance du pays est faible (ou molle), comment voulez-vous créer davantage d'emplois dans le secteur marchand.

 
At 6:56 PM, février 04, 2007, Anonymous Prosper a dit...

Les problémes de polémique sur les chiffres de chomeurs sont principallement une résultante de catégorisation sociale.
Il est socialement bien vue de ne pas faire partie des x chomeurs présents sur le marché. A partir de ce moment là, il est intéressant de savoir qui sont ces x chomeurs, combien ils sont, comment les catégorisers, etc etc.
A effet inverse, cela procure le sentiment à ceux qui ont un emploi, d'etre soit "mieux" que les autres, ou d'accepter plus de contrainte dans le cadre de leur travail, sinon ils feront parti des chomeurs.

 
At 4:30 PM, février 14, 2007, Anonymous Pierrette a dit...

Quelques sources d'information intéressantes sur les Autres Chiffres Du Chômage (ACDC)

- La vérité sur les chiffres du chômage : enfin ça bouge !

- Le chômage baisse-t-il ?

- En neuf ans le nombre réel de chômeurs n'a pas baissé en France

- ACDC - note n° 1 - Les chômages invisibles

- Manipulation des chiffres du chômage dans un pays du nord

- ACDC - note n° 2 - Chômeurs et chiffres sous pression

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage