04 mai 2008
par JDCh


Smörgåsblog

Le "Smörgåsbord" est un buffet Suédois ou Danois dressé lors de fêtes familiales ou tout simplement dans les hôtels internationaux pour le petit déjeuner. Il est caractérisé par une variété étonnante de mets et plats qui fait que chacun peut choisir ce qui lui plaît mais que, par contre, le mélange, par exemple, de harengs et de viennoiseries oblige le convive à faire des choix...

J'ai découvert ce terme aux Etats-Unis alors que nous venions d'assister à une présentation marketing et que l'un de mes collègues de l'époque pour "debriefer" a prononcé sa sentence: "a f* smorgasbord !" ce qui signifiait qu'il y avait "à boire et à manger" et que la présentation manquait du "clear and compelling focus" de mise dans un tel contexte.

En général, j'essaie de pondre des "posts" ayant un seul sujet, une thèse cohérente et une pédagogie minimale. Aujourd'hui, victime de l'angoisse du "post" blanc depuis 2 semaines, j'ai décidé de vous servir un "smörgåspost".

Voici donc 3 sujets qui auraient pu donner lieu à des "clear, compelling and focused posts" mais qui vont vous être donnés en pâture afin, non pas de les savourer, mais de choisir le sujet qui vous intéresse le plus. Charge à un "post" à venir de véritablement traiter et éclairer le sujet...

Il m'a été donné à lire un article de Christian Gerondeau que j'aurais pu commenter. Je suis d'accord avec ce Monsieur (dont vous ne savez peut-être pas qu'il est beaucoup plus connu sous le nom de Bison Futé dont il a inventé le concept et qu'il est également président de la Fédération française des automobiles-clubs et usagers de la route). Je n'aime pas les mécanismes faussant une économie, mettant l'Etat à la fois régulateur, actionnaire d'EDF et collecteur d'impôts dans une posture que nous n'accepterions de personne... Je trouve vraiment moches les paysages Danois ou Bataves où chaque horizon révèle son champ d'éoliennes géantes: c'est vraiment très laid et je ne souhaite à aucun prix que notre superbe pays devienne un territoire hideux... La France a beaucoup de défauts qui lui sont propres, ne copions pas celui-ci sur les petits pays plats ! Il y a plein d'autres très bonnes choses à copier chez eux !

J'ai, par hasard, lu ce week end Les particules élémentaires du très polémique Michel Houellebecq. J'ai trouvé qu'il y avait un vrai ton. J'ai trouvé que les déprimes des héros ressemblaient aux déprimes dont nous pouvons tous être victimes. J'ai trouvé qu'il y avait une logique à son apparent mépris pour la religion: à quoi peuvent servir les religions si l'on admet que l'homme préfère la fellation à la pénétration ! J'ai trouvé que la démonstration par laquelle l'humain était mortel puisque procréé par des mortels n'étaient pas si inutile que cela et que sa thèse sur l'extinction de la race humaine et son remplacement par une espèce immortelle génétiquement contrôlée avait le droit d'être écrite sans susciter les insultes... Houellebecq touche aux tabous et les bobos "cultureux" de la rive gauche le traitent de tout: on aimerait retrouver une "intelligentsia" Française un peu moins conservatrice. A-t-elle peur que le lecteur de Houellebeck devienne moins c... et ne soit plus subjugué par la grande famille culturelle bien pensante invitée de "Vivement Dimanche" ? Houellebeck écrit "Tout ennemi de la liberté individuelle peut devenir un allié objectif. Je n’ai qu’un ennemi : le libertaire, le libéral". Le libéral que je suis respecte la liberté donnée à Houellebeck d'écrire ce qu'il a envie...

Je suis depuis quelque temps et d'assez loin l'affaire ATOS Origin vs Pardus & Centaurus. Je trouve que la couverture médiatique par nos journaux dits "économiques" oublie systématiquement de rappeler que ce que ces fonds "activistes" font, est de jouer le jeu de la "démocratie capitaliste". Ils sont à eux deux les plus gros actionnaires du groupe Franco-Néerlandais, ils en détiennent près d'un quart du capital alors que Morgan Stanley second actionnaire n'en détient que 3,5% et ils souhaitent être représentés au Conseil d'administration du groupe. Le "flottant" étant très important et la participation des petits actionnaires (individuels ou institutionnels) aux Assemblées Générales toujours aléatoire, ils ont de grandes chances d'être en situation de contrôle de cette assemblée qui, rappelons-le, est en charge de désigner les administrateurs du groupe. Nos fameux "prédateurs" souhaiteraient mettre le groupe en vente considérant que sa valeur stratégique de "gros acteur régional" (Européen en l'occurence) n'est pas reflétée dans sa capitalisation boursière. En d'autres termes, si le groupe ATOS faisait l'objet d'une OPA amicale, celle-ci se ferait à un prix par action bien supérieur au cours actuel et nos deux "hedge funds", si leur thèse était avérée, empocheraient une très belle plus-value (leur part "vaut" à ce jour presque €600m). Le conseil d'administration en place qui "soutient le management" ne veut pas entendre parler d'un tel scénario qui, pourtant, pourrait être dans l'intérêt des actionnaires qui l'ont désigné. Pardus et Centaurus sont, c'est certain, dans leur bon droit. La seule question que je me pose est de savoir pourquoi ils ont choisi ATOS. Des sociétés qui seraient mieux valorisées si elles étaient privées (non cotées en bourse) et "achetables" par un plus gros acteur industriel, il y en un paquet. Les conseils d'administration et les équipes de management ne sont pas tous hostiles à ce type de scénario ! Tout dépend simplement du prix et de la volonté majoritaire des actionnaires...

Voilà c'était mon premier "smörgåspost". Avouez qu'à défaut d'être fameux, c'était varié et copieux !



3 Comments:

At 10:02 AM, mai 05, 2008, Anonymous LOmiG a dit...

C'était très bon, et contrairement à ce que le titre pouvait faire craindre, très digeste...!

Je trouve que Houellebecq a effectivement un "ton". Je ne me retrouve pas forcément dans ses "thèmes", mais c'est un vrai écrivain. On le lira probablement encore dans 100 ans.

Je fonce lire l'article de Christian Gérondeau...
Bonne journée à toi

 
At 2:05 PM, mai 17, 2008, Anonymous Anonyme a dit...

"Je n'aime pas les mécanismes faussant une économie, mettant l'Etat à la fois régulateur, actionnaire d'EDF et collecteur d'impôts dans une posture que nous n'accepterions de personne"

C'est bien JCD. Tu progresses. Garde bien cela en tête chaque fois que tu sera tenté d'imaginer des "mécanismes" et de bonnes mesures pour la société. Le diable se cache là où on l'attend le moins.

 
At 1:36 PM, mai 20, 2008, OpenID D.VDA a dit...

Le business du solaire, vraie solution à terme lorsque les rendements seront améliorés, vend lui aussi du vert sur fond de montages financiers et d'effet d'aubaine, mais pourrait permettre de créer les PME françaises (du moins pour l'installation) dans le domaine, donc soit. De son côté, le hold-up à grande échelle de l'éolien est terrifiant et je vois mal quelle innovation technologique pourrait en être le pendant vertueux, contrairement au photo-voltaique...

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage