19 décembre 2006
par JDCh


Cécilio a pété les plombs...

Cécilio, notre possible future "premier conjoint de France" a frappé très fort récemment. Son programme fiscalo-économique (cf interview donnée au journal Le Monde) fait froid dans le dos. Aucune dose de Blairisme ou de social-démocratie dans ses propositions. Du collectivisme irresponsable et suicidaire, voilà ce que le couple Royal nous propose.

Jugez-plutôt...

  • pas de baisse des prélévements obligatoires

  • remise en cause de toutes les baisses d'impôts accordées depuis 2002

  • remise en cause du bouclier fiscal et pas d'exonération de la résidence principale de l'ISF

  • mesures dissuasives pour les stock-options

  • remise en cause des exonérations de charges sur les bas salaires

  • mesures empêchant les entreprises familiales d'être vendues à des fonds d'investissement
  • ...
Une sorte d'extrait du manuel du parfait "néo-ceauscesciste" fondée sur la défiance vis à vis des entreprises, la jalousie vis à vis des plus aisés et une méconnaissance absolue (et sans doute feinte) de l'économie moderne.

Exode supplémentaire des patrimoines encore disponibles pour l'investissement, délocalisations des "headquarters" à Londres ou Bruxelles, raréfaction des emplois marchands faiblement qualifiés, pression accrue sur les classes moyennes... telles sont les conséquences du programme du couple Royal.

Le plus effrayant dans tout cela tient au fait que Démagolène-Cécilio ont, pour l'instant, fait preuve de beaucoup d'habileté et que ces déclarations sont, sans doute, parfaitement calculées à l'aune d'une démagogie électoraliste forcenée qui semble leur réussir.

S'agirait-il du premier faux-pas important ?

J'ose l'espérer... mais je suis sans doute un peu naïf...



23 Comments:

At 11:44 AM, décembre 19, 2006, Anonymous Bef a dit...

Malheureusement, je ne crois pas que ce soit un faux-pas.
Je vois plutôt la stratégie :

Ségolène = Démagogie pour la droite
François = Démagogie pour la gauche

En tout cas, si j'avais un doute sur la sincérité de Ségolène Royal, si je pouvais éventuellement pourquoi pas à la limite en cherchant bien dans les coins voter pour elle, c'est bien fini :
Le seul cas de figure où elle aurait ma voix serait un duel Royal - Extrème (droite ou gauche), au second tour !

Vraiment n'importe quoi ce programme socialiste !

 
At 12:01 PM, décembre 19, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Je cite:
"Quand on a un niveau d'endettement public proche de 60 % de la richesse nationale, toute baisse d'impôt est financée par emprunt. Tout avantage fiscal accordé doit donc être d'un rendement élevé, sinon il est payé par les générations futures. C'est à l'aune de ces deux principes que sera fondée notre politique budgétaire et fiscale."

Si c'est péter les plombs que de dire cette vérité première, alors élisons les plus fous! Et qu'on ne vienne pas me dire que la variable d'ajustement est la réduction de la dépense publique: il faut 20 ans pour baisser les budgets de fonctionnement et réduire l'investissement est suicidaire.

C'est bien beau de critiquer, mais que comptes-vous faire messieurs?

 
At 12:05 PM, décembre 19, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Pour ceux qui doutaient que les libéraux roulent pour Sarko, en voici la preuve.

Ce qui est amusant en l'espèce est leur allégeance à un conservateur populiste de droite, toutes choses qu'ils devraient abhorer par ailleurs.

Pas de commentaire sur le contenu du discours "social" de Sarko dans les Ardennes?

 
At 12:22 PM, décembre 19, 2006, Anonymous Bef a dit...

Parce que si on est pas pour Mme Royal on est forcément pour M.Sarkozy ?
Regardez les résultats du mini sondage : "Le libéralisme est-il de droite ?" sur ce même blog.
Et actuellement, la question posée est : "Sarkozy est-il un candidat "liberal" ?".
Pour l'instant la majorité des réponses vont vers "pas vraiment"...

 
At 12:25 PM, décembre 19, 2006, Blogger JDCh a dit...

@ 2 anonymes

1/ Le "coma économique" dans les 20 ans qui viennent et au delà est donc le seul scénario ? Je ne le crois pas et la catharsys doit être envisagée vite...

2/ Sarkoléon n'est pas mon chouchou loin de là... Au mieux, c'est le moins pire des candidats pouvant gagner.

 
At 7:06 PM, décembre 19, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

idéées de gauches +++
mais pour les autres
je nepense pas qu'ils appliquent cers méthodes dans la gestion de leur entreprise
moralité: faites ce que je dis , pas ce que je fais!!!!!

 
At 8:14 PM, décembre 19, 2006, Anonymous Olivia a dit...

Ca sent bon le kolkhoze !

 
At 8:44 PM, décembre 19, 2006, Anonymous Gilles a dit...

Ce discours à le mérite d'être clair. Et comme on dit, si tu n'aimes pas la France, et bien tu te barres (avec ton pognon bien sur).

 
At 1:22 AM, décembre 20, 2006, Anonymous Olivia a dit...

Merci Gilles pour les pauvres qui resteront entre ... eux mêmes !

 
At 12:03 PM, décembre 20, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

@ Gilles & Olivia.

Juste une precision. Il y a longtemps que les fortunes sont parties. On descend la pyramide actuellement et cela se voit plus.

Aimer la France n'est pas le probleme, pas plus qu'aimer son pognon, le probleme majeur est perspective de redressement du pays ou pas. Sachant que le coma economique est la! Sachant que jamais on ne resoud les problemes par les solutions et par ceux qui les ont generes. Vous me suivrez sans doute la dessus.

Coma economique: recession deflationiste installee, les prix baissent et la croissance est negative. Ceci avec des secteurs non exposes a forte croissance car dopes par de la depense publique (btp a 6% de croissance je crois, mais inondes de commandes payees avec de l'argent qu'on a pas); la situation est grave et bien masquee!

Should I stay or should I go? What's the bet?

Olivia, "les pauvres resteront..." mais ce pays se ment outrancierement sur sa position economique! Oui ce pays est devenu pauvre et on y entretient une illusion de richesse, ce pays a plonge, la catharsis devra se faire d'une facon ou d'une autre en faisant atterrir les comptes sur la realite.

Demander a des gens qui ont bosse toute une vie, de mettre a risque leurs actifs dans ce sur-risque qu'est ce systeme c'est leur demander de se pendre. Il y a ceux qui sont bloques dans une activite et ceux qui sont plus "internationaux", ces derniers zappent la France, pardon le systeme francais. Rien contre. Simplement realisme. Aucun jugement de valeur n'est a porter et surtout pas par les defenseurs des mecanismes idiots qui ont mene ce pays a cette ruine!

 
At 12:24 PM, décembre 20, 2006, Blogger Chitah a dit...

Les commentaires des anonymes sont sidérants.

L'un dit "c'est bien beau ce que vous dites mais que proposez-vous?" La réponse est simple, réduire drastiquement la taille de l'Etat, déjà dans un premier temps pour éviter le déficit de 25% (cette année, 280 milliards de dépenses pour 220 de recettes!)

Un autre dit "Pour ceux qui doutaient que les libéraux roulent pour Sarko, en voici la preuve." Il n'y a rien à répondre si ce n'est "monsieur, vous êtes un idiot et vous ne comprenez pas le français, et avez une culture politique égale à celle d'un enfant de trois ans", puis de tourner les talons.

Ensuite, un autrre dit "Et comme on dit, si tu n'aimes pas la France, et bien tu te barres (avec ton pognon bien sur)."
Pas mal, je croyais que c'était le capitalisme et le libéralisme qui excluait les gens. Belle démonstration du caractère totalitaire de TOUS les anti-libéraux, comme Gilles. Attention à toi, Jean-David : toi en tant que libéral, tu argumentes, tu discutes, tu écris, pacifiquement. Gilles, lui, veut ni plus ni moins que te déporter, te bannir. Lamentable et criminel.

 
At 12:47 PM, décembre 20, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Ce qui est siderant en ce pays c'est l'aveuglement jusqu'auboutiste de ceux qui ont fait cette situation ubuesque.

Peyrefitte disait que les francais avaient des murs et des chaines dans leur tetes et que certains leur servaient leur plat favori!

So what? Accepter de continuer dans la pente du deficit?

La Suede sous gouvernance socio-machin a reussie a descendre le nombre de ses fonctionnaires, toucher a la depense d'abord. Pourquoi pas dans ce systeme. Les fonctionnaires et sous statuts francais seraient ils d'une nature si divine et intouchable que le sort de leurs homologues suedois ne pourrait s'appliquer a eux?

Est-il normal d'avoir tant de monde a la Banque de France?

Est-il normal que toutes ses rentes de situation soient reconduites quand le pays qui les abritent n'en peut plus (les contribuables)?

En attendant comme je l'ai dit plus haut, quand on a le choix on zappe, on souhaiterait autre chose. Mais vraiment trop c'est trop.

Les liberaux francais? Je cherche! Il n'y a pas si longtemps je parlais avec un homme forme a l'ecole de Chicago (celle de Friedman...). Je parlais de ce pays, mathematiquement fondamentalement, il faut une reecriture des equilibre, pas des mesurettes. Si vous voulez remplir une piscine avec un de a coudre bonne chance alors que la bonde est grande ouverte! Pas de candidat Liberal. Madelin inaudible pas vu a la tele, pas assez! Les autres atomises et pas dans les media. Ca sent bon l'urss de gorbatchev. Bonne nouvelle ca a fait un magnifique colapsus. Faut-il payer ce prix pour maintenir le perimetre de cet etat jacobin, sur-staffe et intrusif?

Le debat est la!

 
At 1:57 PM, décembre 20, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Vrai probleme et comites theodules de desinformation officielle (enfumage) :

Les Experts en Erreurs Economiques de l’INSEE avaient prédit dans leur note de conjoncture du 29 septembre 2006 un taux de croissance du PIB de 0,6 % pour le 3° trimestre par rapport au précédent (en taux non annualisé), or le PIB a baissé de 114 millions d’euros, soit - 0,2 % (en taux annualisé). Kolossale erreur !

Les mêmes Experts en Erreurs Economiques prédisent dans leur note du 8 décembre un taux de croissance du PIB de 0,9 % pour le 4° trimestre (par rapport au précédent en taux non annualisé) soit 3,6 % en taux annualisé ! Future kolossale erreur !

La communauté économique et financière et tous les médias reprennent en chœur ces prévisions irréelles alors que les Français sentent bien que ça na va pas, que les affaires marchent mal, mais ils ne réagissent pas. Leur encéphalogramme est désespérément plat.

Le gouvernement se base sur les prévisions des Experts en Erreurs Economiques de l’INSEE (et de la Banque de France) qui portent sur une croissance de 2 à 2,5 % sur l’année 2006 mais elle sera au mieux de 1,7 %.

La tendance récente est mauvaise, très mauvaise car la croissance est négative depuis le mois de juillet et elle baissera encore dans les mois à venir. Ces Experts en Erreurs Economiques n’en sont pas conscients car ils sont convaincus que l’activité économique augmente régulièrement à l’image de leur feuille de paie, de 0,5 à 0,6 % d’un trimestre à l’autre (en taux non annualisé), et donc de 2 à 2,5 % en 2006 comme en 2007. Ils ne comprennent rien aux problèmes d’une économie de marché qui varie beaucoup et très rapidement car ce sont des spécialistes de la planification comme leur patron Jean-Michel Charpin, polytechnicien, ancien professeur d’économie à l’ENA et ministre de l’économie socialiste (difficile de faire pire)...

La suite est savoureuse et vaut lecture; voila la realite et voila la par quel biais on cherche a recycler ce systeme...

http://chevallier.turgot.org/a465-EEE_Experts_en_Erreurs_Economiques_.html

Excellent cet economiste!

Qui parle ainsi dans la campagne? Pas tres vendeuse la realite!

Elle ne l'etait pas plus en 35-39 quand on chantait "tout va tres bien madame la marquise"

Parfois je me demande si l'embleme national est bien le coq, ne serait-ce pas plutot l'autruche?

 
At 7:25 PM, décembre 20, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Depuis que je suis électeur,
C'n'est pas rigolo. Entre nous,
Je suis d'une hésitation maladive,
Et je m'fais un mauvais sang fou,
J'ai beau vouloir me remonter
Je doute de tous les côtés.

J'ai la Ségo
Qui s'dilate
J'ai le Pécé
Qu'est pas droit
J'ai le Bové
Qui se coupe
J'ai l'Autain
Qui s'colore
J'ai l'Hulot
Anémié
L'libéral
Bien trop bas
Et les Extremes
Bien trop hauts
J'ai les partis
Qui s'démanchent
Le Bayrou
Qui s'en fout
Le Sarko
Qui s'démène
J'ai le centre
Qui s'désaxe
Les fortunes
Qui s'débinent
Les verts
Qui se frôlent
La croissance
Bien trop fine
Les Impôts
Bien trop gros
J'ai l'Insee
Qui déconne
Et l'Bercy
C'est tout comme
J'ai l'Péesse
Tout en vrille
Et l'esprit
qui r'garde ailleurs

Ah ! bon Dieu ! qu'c'est embêtant
D'être toujours Hésitant,
Ah ! bon Dieu ! qu'c'est embêtant
Je n'suis pas bien pensant.

Pour tâcher d'guérir au plus vite,
Un matin tout dernièrement
Je suis allé rendre visite
A mon député c'est épatant.
D'où souffrez-vous ? qu'il m'a demandé.
C'est bien simpl' que j'y ai répliqué.

J'ai la redevance
Qui s'dilate
J'ai les comptes
Qui sont faussés
Et puis j'ai
Ajouté
Voyez-vous
C'n'est pas tout
J'ai les revenus
Qui sont mous
J'ai l'percepteur
Qu'est trop dur
J'ai les syndicats
Qui s'raidissent
Les parts'd'marché
Qui flageolent
J'ai la tva
Qui s'tortille
La croissance
Qui ondule
Les marges
Raplapla
L'urssaf
Trop épaisse
L'assedic
C'est pareil
J'ai les dettes
En largeur
L'portefeuille
Tout à plat
Le Thibaut
Qui chahute
J'ai l'bilan
Qui s'dessoude
J'ai les comptes
Sous zéro
Et l'zéro
Qu'est pas rien

{Refrain}

 
At 10:58 PM, décembre 20, 2006, Anonymous Olivia a dit...

Top mdr !

Est ce que l'on peut diffuser ?

 
At 11:18 PM, décembre 20, 2006, Anonymous olivia a dit...

Le "coma économique" on y est déjà !

Lire par ici :
http://chevallier.turgot.org/a463-Croissance_negative_en_France_au_3_trimestre_confirmation_.html

Extrait :
"En réalité, la différence (et donc la croissance) est bien négative : le PIB a diminué au 3° trimestre de 144 millions d’euros..."

ou comment l'INSEE nous fait prendre des vessies pour des lanternes !

Et avec les annonces de Ségolène qui promet de rendre les licenciements plus difficiles, je parie qu'il va y en avoir une palanquée avant les élections, histoire pour les entreprises de ne pas être prises au dépourvu au cas ou la gauche passerai !

 
At 9:37 AM, décembre 21, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Je cite Chitah (ci-avant):

>>> Les commentaires des anonymes sont sidérants.

L'un dit (ndlr: moi) "c'est bien beau ce que vous dites mais que proposez-vous?" La réponse est simple, réduire drastiquement la taille de l'Etat, déjà dans un premier temps pour éviter le déficit de 25% (cette année, 280 milliards de dépenses pour 220 de recettes!)

Ah! la vieille lune. Le volontarisme ne fait pas tout. COMMENT comptez-vous réduire drastiquement la taille de l'état? 70% est du fonctionnement (salaires+frais+retraites). Vous pouvez gagner quelques centaines de millions en obligeant les ministres et les députés à prendre le métro. Insuffisant. Il faut donc réduire la masse salariale. Mais que faites-vous des fonctionnaires virés? des chômeurs indemnisés? Et en supposant que 50% d'entre eux travaillent quand même un peu, qui va faire leur travail? Des consultants extérieurs payés 2 fois plus (tous les audits en cours chez Copé sont déjà réalisés par des grands cabinets de conseil)? Expliquez moi où est le gain: les dépenses sont les mêmes et il faut indemniser plus de chômeurs. Quel intérêt?

Et quels postes supprimer? Des profs? des juges? des policiers?

Et si ce n'est pas ou peu le fonctionnement, faut-il réduire les investissements au risque d'handicaper notre compétitivité? Faut-il vendre le patrimoine immobilier? Mais la plupart des biens sont situés dans des villes où franchement personne n'a envie d'acheter quoi que ce soit. Donc?

J'aime bien les donneurs de leçons et les imprécateurs anti-état. Ils se tirent une balle dans le pied tous les jours. Malheureusement, leur connerie fait que la vraie discussion ne s'engage pas. On en reste aux invectives de surface. Or, sauver ce pays nécessitera des efforts sur plusieurs dizaines d'années et la mobilisation de toute la communauté nationale.

Ceux qui rêvent d'un grand soir, de quelque bord qu'ils soient, sont les premiers responsables de l'immobilisme.

 
At 9:46 AM, décembre 21, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Mais comment font donc les autres pays? Sont-ils tous idiots au point de ne pas comprendre tout l'interet des organismes qui se chevauchent et annulent leurs actions, faisant beaucoup de chaleur, d'agitation et puis rien. C'est vrai que payer tant de gens a ainsi rien faire au global, tous nous l'envient!

Donc avec ce discours genial du, on a le meilleur des systemes tous veulent y rester, vous allez tres loin (sur place).
Regardez au moins le cas de la Suede.
Mais quand l'ideologie et le dogme ont conquis les esprits sans critiques il est difficle de les deloger.

Delirant le systeme francais. Delirants ses defenseurs! C'est pas neuf.

 
At 6:10 PM, décembre 21, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Il faudra effectivement vingt ans dans le meme sens pour reformer ce pays soit 4 mandats.

Pas d'illusion a se faire.

 
At 7:23 PM, décembre 21, 2006, Anonymous Gilles a dit...

@ chitah.
Je vais te repondre ma poule.
j'ai dit " Ce discours à le mérite d'être clair. Et comme on dit, si tu n'aimes pas la France, et bien tu te barres (avec ton pognon bien sur)."


1) Delon parle de lui à la 3eme personne du singulier, moi je parle de moi à la 2eme. La phrase s'adresse à moi et à ceux dans mon cas, ils se reconnaitront.

2)J'aime bien le blog de jdch.

3)Si je suis Anti-capitaliste, absolument, autant que Bill est Gate est Marxiste-Leniniste, c'est te dire. (là Chitah, je ne sais pas si tu vas comprendre cette phrase ?)

4)Maintenant j'arrête de faire le malin. Le pays est comme il est , ses habitants ont fait des choix volontaires et répétés pour une société collectiviste. C'est un fait. Si le système ne me convient pas alors je change de crémerie. (jdch me trouve fataliste, je sais).

4)@Olivia : Oui je laisse "les pauvres" entre eux. Simplement je trouve qu'il n'y a que tres peu de pauvres en France, mais beaucoup de gens avec un manque de confiance en eux et en leurs capacités.

5)Je n'ose même plus dire que le pays est riche, plein de ressources, dynamique, et qu'il fonctionne bien, et que même "la dette" est la preuve que les preteurs nous font confiances. Mais c'est pourtant ce que le marché a montré cette année me semble t il.

 
At 10:38 AM, décembre 22, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

@ Gilles.

D'accord, sur presque tout. Le point 5 est a prendre avec plus de reserve, c'est ma seule difference.

1/ Les fondamentaux ne sont pas bons, mais l'investissement porte sur des entreprises qui font la grande part de leurs affaires hors du machin. Leur sensibilite au machin est faible. Pour tout le reste l'analyse est differente.
2/ Le pari des prets a l'Etat est fonde lui sur le fait que meme en cas de trafalgar et pris dans l'Euro, l'Etat doit imperativement rembourser, il ne peut plus comme avant jouer sur sa monnaie! Donc ce n'est en fait pas bonne nouvelle pour les generations qui viennent (a bien comprendre).

Tu dis avec justesse: "beaucoup de gens avec un manque de confiance en eux et en leurs capacités", c'est le resultat helas de cette culture collectiviste et riquophobe et statolatre...

Il est difficile de changer la culture des gens, ca prend des annees, des generations.

Dans l'inconscient (j'allais dire collectif -sic-) l'economie est une horreur, ce que tu dis, et que je dis egalement et par des experiences differentes, est peu compatible avec cette representation du monde.

Donc point 1/ de ton propos.

 
At 8:08 PM, décembre 22, 2006, Anonymous Gilles a dit...

@anonyme
Ton post me fait chaud au coeur. C cool. Merci.

 
At 12:30 PM, décembre 23, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

@ Gilles
No problem. Bonne chance. Bonnes Fetes et restons positifs meme dans un environnement qui ne l'est pas! Ce qui compte c'est le bonhomme, avoir de l'estomac.

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage