16 décembre 2006
par JDCh


Petit sondage : Le libéralisme est-il de droite ?

Réponses des 100 lecteurs de ce blog ayant voté:

Pas forcement 68% (68)
Je m'en fous 16% (16)
Assurement 13% (13)
Je n'en sais rien 3% (3)


Plutôt encourageant... mais difficile à analyser puisque les lecteurs de ce blog sont en majorité... "libéraux".

De plus, ne pas assimiler le libéralisme avec le "jacobinisme benêt tendance RPR" ou le "nationalisme protectionniste façon FN" ne garantit pas qu'on le valorise plus...

Question suivante: Sarkozy est-il un candidat "libéral" ?

Bon vote ! (cf barre de droite de ce blog)



3 Comments:

At 2:23 PM, décembre 17, 2006, Blogger jeanfab a dit...

Il faut quand même reconnaître que pour un politique, surtout de droite, il n'y a quasiment que des coups à prendre sur le sujet. [Comment oublier les 4% de Madelin] On peut juste espérer que - selon le maintenant proverbial 'lespromessesnengagentqueceluiquilesécoute'- Sarko une fois élu se précipite pour oublier ses engagements les moins libéraux (Charges patronales, ISF...)

 
At 10:05 PM, décembre 17, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Espérez toujours, c'est le propre de l'homme.

Mais n'attendez rien d'un démagogue conservateur de droite. Ni de la démagogue conservatrice de gauche qu'on lui oppose.

 
At 4:33 PM, décembre 18, 2006, Anonymous Anonyme a dit...

Comment faire campagne en pronant des recettes liberales, parler sur le fond des problemes reels et arriver a se faire elire? Mission impossible!

Il faut donc louvoyer! Saisir toutes les occasions de montrer les derapages du systeme et par contre bien eviter de montrer le coupable car il se trouve certainement dans la famille de l'electeur en question.

Pour moi le probleme n'est pas la personne. Le probleme est le suivant : l'elu(e) pourra-t'il s'abstraire des influences de ses "amis"? Autrement dit protegez moi de mes "amis" que je m'occupe de mes ennemis!

Prenons la Droite, qu'est ce que cela recouvre? Des gens qui veulent des "mondes" tres differents, les liberaux ne pesent rien en France ceci expliquant pourquoi et Turgot et Bastiat sont passes a la trappe de l'histoire telle qu'elle vaut d'etre contee. Il n'y a pas de tradition capitaliste telle que connue aux USA. Il y a par contre des traditions fortes de couplage avec l'Etat central qui donne le la, et les autorisations (dans l'esprit du permis de chasser, ou bien l'eclusier qui tient le passage oblige). Pas de tradition liberale, pas d'exemple de reussite economique (dans l'esprit ou je l'entends ici), pas de reperes donc en ce sens, tous les reperes sont par contre tournes jacobinisme et colbertisme, l'impulsion etatique et le culte du chef. De plus tous voient le desastre et tous ecoutent les sirenes montrant le coupable, l'economie, le liberalisme, la globalisation, l'amerique, la science, un perception de complot comme jadis on entendit oparler du complot judeo-maconnique ici il s'agit du complot economico-americain!
Ce dont il s'agit c'est d'elire le chef de tous les chefs. Pas le representant pour cinq ans. Un probleme fondamental de culture de gouvernance et d'institutions a bout de souffle qu'il faudra enfin reprendre.

Alors Sarko liberal? Je le traduits ainsi, je le crois libéral, mais je le sais bride par le contexte et les fourches caudines sous lesquelles il doit passer!

Alors Sego capable d'endosser (meme forcee) des reformes liberales? La je n'y crois pas, il suffit de voir la gauche ployer sous les dinosaures politiques de toutes couleurs et de toutes plumes. Elle devrait egalement echapper a son cenacle administratif qui l'a formattee.

Donc Sarko; What else?

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage