22 février 2007
par JDCh


Sarkosix et son bouclier, la suite....

J'ai déjà déclaré ma défiance vis à vis du fameux bouclier fiscal proposé par notre ami Sarkosix (cf Sarkozix tombe de son bouclier): il s'agit d'une mesure de rafistolage qui ne profitera qu'aux "retraités d'Arcachon".

Pour des raisons que j'ignore, notre ami a déclaré hier qu'il remettait à l'étude ce projet qui est "plus complexe que prévu": la grande question semblant être doit-on inclure la CSG/CRDS ou pas dans le fameux "cap" à 50%... Je crains le pire, le rafistolage va tourner à l'usine à gaz...

Une vraie réforme fiscale consiste à supprimer l'ISF et à transformer l'IRPP sur les revenus d'activité (ou de remplacement) en une "almost flat tax": au moins c'est simple ! Pourquoi ne pas proposer ce "new deal" fiscal aux Français ?

Je suis prêt à parier maintenant que Sarkoléon va revenir sur son projet de défiscalisation des heures supplémentaires et leur exonération de charges sociales qui est également une solution de type "rafistolage" et "usine à gaz" (cf Le travail c'est la santé...). Pourquoi ne pas simplement revenir sur les 35 heures et rendre "contractuelle" la durée du travail ?

Nos candidats sont, en fait, tous dans le "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?" et l'espoir de voir de vraies réformes rafraîchissantes économiquement semble s'évaporer au fur et à mesure que la campagne se déroule.

C'est triste car l'opportunité est historique...



2 Comments:

At 9:38 AM, février 23, 2007, Anonymous Sabine a dit...

Vous lire est tjrs un vrai plaisir. Au fait, qu'avez-vous pensé du "Manifeste des Alter-libéraux" ?

 
At 1:35 PM, février 27, 2007, Anonymous Anonyme a dit...

Cent pour cent d'accord JD, mais moins optimiste que toi sur l'occasion historique.

L'opinion n'y est pas prête.

Rappelons qu'Alain Madelin qui n'était pourtant pas un virulent a eu 3% de votes, à un premier tour.
Un premier tout, c'est à dire là où l'on peut s'exprimer sans risques pour les sacro saints acquis! et où il ne s'agit pas de sauver la France, la République, la démocratie.

Les socialistes étatistes de droite essaient de resserrer les boulons pour faire durer un peu le plaisir, mais ne reviennent jamais sur les "acquis" octroyés par les socialistes étatistes de gauche.

Les socialistes de gauche remangent la pseudo marge au prochain coup.


Ainsi l'emploi qui est associé à ces questions fiscales (sans parler du réglementaire).

Chômage et retour à l'emploi :
Tous, candidats, panels d'économistes, journalistes et leurs divers invités (radio et télé), ont des propositions super intelligentes, formations, accompagnements, réformes des organismes, super astucieuses dans un empilements d'usines à gaz matriochkesques..

Question préalable jamais entendue : Mais y a t il vraiment des emplois où retourner - auto financés en ces temps de vaches maigres?

Création d'emplois :
Même tableau, en ajoutant "l'éducation et la recherche pour la croissance et le futur".
On n'ose plus trop invoquer la croissance par la consommation que déclencherait une augmentation des salaires. Peut être y a t il trop de fuites constatées dans les importations d'Asie.
Question simple: si les emplois - autofinancés, en ces temps de vaches maigres... (auto-financés ...
Même Thomas Piketty notre nouvel économiste officiel qui déteste les riches et détruirait ceux qui restent s'il le pouvait, a dit qu'il n'y en avait plus assez pour prélever sur eux tout ce qui serait nécessaire aux programmes sociaux.
Donc est ce que ces introuvables emplois nouveaux pourraient être créés par les entrepreneurs, par les riches qui confient leur épargne aux entrepreneurs, et par ceux qui veulent devenir riches?
Question taboue, indécente en France, qui ne sera pas posée.
Retour aux articles de Piketty et aux 3% de Madelin.

A+

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage