29 mars 2007
par JDCh


Brève Suédoise


Même la Suède que je connais un peu et qu'on ne peut pas qualifier de pays "ultra-libéral" prend la décision de supprimer l'ISF.... Restent l'Espagne, la Norvège et la France au sein des 30 pays de l'OCDE... Serons-nous les derniers sachant que l'impact de la mondialisation sur l'Espagne et la Norvège est moindre qu'il ne l'est en France ?




L'impôt sur la fortune sera supprimé en Suède cette année, les dirigeants des 4 partis de l'Alliance l'ont promis suite à une décision surprise.
La réforme sera financée partiellement par la limitation des avantages fiscaux liés aux contrats d'assurance-retraite.


La proposition d'abolir l'impôt sur la fortune sera mise en oeuvre dans le programme de printemps du gouvernement qui devrait être publié dans quelques semaines. Les dirigeants des partis au pouvoir ont publié un article conjoint dans Dagens Nyheter.

Le premier ministre et leader modéré Fredrik Reinfledt a ainsi écrit avec le libéral Lars Leijonborg, le (la?) centriste Maud Olofsson et le chrétien démocrate Göran Hägglund. Ils ont mis en avant le fait que la Suède est l'un des quatre seuls pays (NDR: France, Espagne et Norvège étant les 3 autres) de l'OCDE ayant un impôt sur le patrimoine. "La Suède pourrait perdre son avantage compétitif si cet impôt était maintenu", ont-ils écrit.

Le Ministre des Finances Anders Borg avait précédemment annoncé que cela prendrait plusieurs années pour supprimer l'impôt sur la fortune. Borg indiqua mercredi qu'il ne faisait pas demi-tour, prétextant qu'il ne voulait rien annoncer tant que la mesure n'était pas financée. "Nous avons trouvé un moyen de financer cela ce qui nous permet de le faire de la bonne manière", dit-il.

Interrogé sur qui sont les gagnants de cette réforme, il répondit: "Les grands gagnants, sur le long terme, sont tous les Suédois, parce que nous avons besoin, pour répondre à la compétition globale, de conditions favorables à l'emploi et aux entreprises. Un des enjeux est que peu d'argent reste dans le pays. Il y a eu un grand débat ces dernières années sur comment la mondialisation rend le capital de plus en plus "non-national" et difficile à garder au sein des frontières nationales".

L'impôt sur la fortune est de 1.5% des montants au dessus de 1.5 million de SEK ($215,000) pour les célibataires. Pour les couples cohabitants ou mariés, le seuil est à 3 million. Les recette de l'Etat issues de l'impôt sur la fortune sont de 4.8 milliards de SEK en 2005 (ndr: un peu plus de 500 millions d'euros).

La suppression de cet impôt sera en partie financée par la limitation des réductions d'impôts liées à l'assurance-retraite. Aujourd'hui quelqu'un gagnant 400.000 SEK (NDR: un peu moins de 50.000 euros) par an déduit environ 20.000 SEK des montants versés. Quelqu'un qui gagne plus peut déduire jusqu'à 5% de son revenu avec un maximum fixé à 40.000 SEK. Le gouvernement a fixé le seuil dorénavant à 12.000 SEK par personne et par an.
Article original en Anglais



1 Comments:

At 7:34 AM, avril 02, 2007, Blogger LOmiG a dit...

salut,
je pense que oui nous serons les derniers...
nous avons un fond culturel catholique/communiste qui entretient une honte face à l'argent et à la réussite.
Les politiques manquent du courage nécessaire pour dire les choses telles qu'elles sont.
Combien de temps faudra-t-il pour reconnaitre que nous avons besoin en france de ceux qui réussissent et générent de l'argent...? nous préférons leur prendre pour une supposée plus juste redistribution, tout en les incitant à partir.
A+

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage