02 avril 2007
par JDCh


Démagolène y va de son poisson d'avril

Quand j'ai entendu ce matin à la radio que notre amie Démagolène proposait des "emplois gratuits pendant un an" pour les artisans, j'ai vraiment cru qu'il s'agissait d'un poisson d'avril !

L'article de la Tribune ci-dessous est daté du 30/03/07 et nous sommes le 2 avril... Il s'agirait donc d'une "vraie" proposition !

L'un de mes premiers patrons m'avait appris que "tout ce qui est gratuit n'a pas de valeur". Il avait 1000 fois raison.

Démagolène essaie de surenchérir sur Calibayrou en proposant une mesure digne de l'économie soviétique... Finalement, tous les salaires devraient être payés par l'Etat et une commission d'experts pourraient déterminer le salaire de chacun ! Ce serait une "France juste"... Non ?

Oui à la baisse des prélèvements obligatoires dans notre pays mais non à l'assistanat économique et à la nationalisation de l'artisanat !

Oui à des propositions de réforme de notre pays mais non au collectivisme et à cette attitude de "dealer" que notre élite socialo-technocratique semble tant affectionner !

Et dire que cette même Démagolène vilipendait les CNE/CPE car ils étaient censés créer un effet d'aubaine pour les employeurs... Là on est non seulement dans l'incitation à la fraude massive mais à un détournement fondamental de la relation entre le salarié et l'employeur, qui n'est bon ni pour l'un, ni pour l'autre, si l'un n'est même pas payé par l'autre...
Economie
La Tribune.fr -30/03/07 à 13:18 - 295 mots
Présidentielle
Ségolène Royal propose un emploi dans l'artisanat totalement gratuit
La candidate PS à l'élection présidentielle riposte à François Bayrou sur la question des allègements de charge. Aux deux emplois sans charge du candidat UDF, elle réplique par une proposition d'un emploi dans l'artisanat totalement financé, salaires et charge, par les pouvoirs publics.
La candidate PS à l'élection présidentielle considère que cette mesure est destinée aux "190.000 jeunes qui sortent du système scolaire sans qualification". Cela s'appelle la réponse de la bergère au berger. Ce vendredi, Ségolène Royal a proposé en visite à Guéret (dans la Creuse) que les pouvoirs publics prennent en charge pendant un an "la totalité des salaires et des charges" des jeunes sans qualification qui seraient embauchés par les artisans et commerçants à la tête d'entreprises n'excédant pas, selon son entourage, dix salariés. Elle considère que cette mesure est destinée aux "190.000 jeunes qui sortent du système scolaire sans qualification". Ils devraient ainsi pouvoir toucher au moins le SMIC. Ségolène Royal parle en l'occurrence d'un "pacte de confiance entre les artisans et commerçants d'un côté, les jeunes de l'autre".
Et elle rappelle qu'il existe en France "500.000 offres d'emploi non satisfaites" .Le coût d'une telle mesure est estimée en année pleine à un milliard d'euros par an. Il serait financé grâce au redéploiement des aides publiques à l'emploi qui représentent un montant global de 65 milliards d'euros.Mardi dernier, Ségolène Royal avait déjà proposé la prise en charge de la totalité du salaire et des charges pendant six mois pour l'embauche par des PME de jeunes diplômés.De quoi riposter au candidat UDF à l'élection présidentielle, François Bayrou, qui propose lui d'exonérer de charges les deux prochains emplois de toute entreprise, hors effet d'aubaine et avec un niveau de salaire plafonné.



2 Comments:

At 8:53 PM, avril 03, 2007, Blogger Marc a dit...

Cette histoire est symptomatique du mal Francais: une grand partie de la population attend de l'Etat qu'il resolve tous les problemes. Tant que les Francais refuseront de grandir et attendront de l'Etat qu'il agisse comme un parent protecteur qui decide pour eux ce probleme subsistera et les politiciens continueront a vendre ce type d'idees absurdes.
Au fond je ne peux meme pas en vouloir aux politiciens de vendre cette sauce parce qu'ils ne font que repondre a la loi de l'offre et de la demande. Il y a visiblement beaucoup de "clients" qui sont prets a acheter ce type d'idees et qui sont disposes a croire que Papa Bayrou ou Maman Sego ont une baguette magique!

 
At 2:47 AM, avril 04, 2007, Anonymous Kerri a dit...

Bien que sympathisant ps, j'admets être très réservé sur ces nouveaux contrats de travail aidés, qui sont susceptibles de poser beaucoup de difficultés dans leur mise en oeuvre, un risque de fraude: Il serait en effet très tentant et très facile de monter des sociétés "bidons" juste pour permettre à 10 personnes de toucher durant un an un salaire, sans rien faire/
Mais outre ce problème de fraude, il en est un plus important: les rapports entre un patron et un salarié sont, dans nos sociétés libérales, basés sur le fait que le premier "achète" la force de travail du second; où serait la contrepartie si le patron pouvait bénéficier du travail de son salarié sans le rémunéré? ça ressemble furieusement à de l'enrichissement sans cause, et c'est interdit par la loi.
En bref, un mauvais point pour Mme Royal

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage