06 juin 2007
par JDCh


Faut-il sauver le PCF ?

Mon métier est d'investir dans les start-ups, voici quelques éléments permettant de juger de l'état d'une bust-down, j'ai nommée cette institution moribonde qu'est le Parti Communiste Français.
Le business du PCF est en très mauvais état et il semblerait que les choses ne vont pas aller en s'arrangeant:
  • Seulement 800.000 € seront remboursés par des fonds publics au titre de l'élection présidentielle alors que plus de 5 millions d'euros ont été dépensés;
  • Les sondages et estimations laissent à penser que les recettes liées à la présence de députés à l'Assemblée Nationale vont être réduite à 1.5 millions d'euros contre 3.8 actuellement;
  • Les élus locaux censés reverser une parti de leurs indemnités au parti font dissidence les uns après les autres et cessent de cotiser;
  • Les recettes occultes des bureaux d'étude des municipalités communistes ont disparues comme le chèque annuel venant de Moscou (estimé dans les années Marchais à 2 millions de dollars par an);
  • Les éventuelles recettes via les fiefs de la CGT pourraient tourner au scandale financier comme cela semble se dessiner au CCAS (Comité d'entreprise d'EDF-GDF)...

Côté "P&L/top line" donc, une vraie disette... sachant qu'il n'y a plus que 55 permanents au siège Place du Colonel Fabien dans un immeuble qui en aurait accueilli 600 dans le passé et que l'on parle de baisse des effectifs (sans plan social précise un porte parole du Parti) donc finalement assez peu de marge de manoeuvre sur le "burn rate"....

Côté "Balance sheet", c'est un peu mieux puisque l'on trouve des actifs intéressants: bien sûr le siège à Colonel Fabien, les immeubles détenues par les Fédérations, l'appartement de Lenine (un 2 pièces dans le 14°), une tapisserie et un vitrail (achevé par Madame) de Fernand Léger, une joconde à moustache de Marcel Duchamp,... de quoi sans doute tenir quelques années en vendant petit à petit ces bijoux de famille....

Ceci dit quand les dépenses courantes ne sont pas couvertes durablement par les recettes courantes, la liquidation est souvent prononcée et le redressement considéré comme une forme de "soutien abusif" !

Pour consoler nos camarades communistes, j'ai appris récemment que l'espérance de vie de façon indépendante des 500 plus grosses entreprises Américaines était passé en un siècle de 92 ans (en 1900) à 12 ans (en 2006). Si les Fortune 500 américaines sont devenues si fragiles, la filiale Française de la multinationale Moscovite démantelée au siècle dernier ne saurait être plus solide !

Je suis bien sûr pour la biodiversité et la sauvegarde des espèces en voie de disparition, mais, en l'occurrence, je ne suis pas sûr d'être mécontent de voir la France tourner une page qu'elle aurait du tourner depuis longtemps.

Et puis, les start-ups de Besancenot et Bové ont l'air bien plus prometteuses et innovantes avec leurs modèles "low cost" !



14 Comments:

At 1:47 PM, juin 06, 2007, Blogger Kerri a dit...

Je pense que vous sous-estimez le PCF: Il a encore des actifs importants comme vous le signaliez, mais également toute une infrastructure s'étendant sur tout le territoire national (des agences à Paris et dans quasiment toutes les villes de province,...), et des réseaux d'amitiés avec des partis étrangers plus important que ceux dont peuvent disposer la LCR, et à fortiori le jeune mouvement altermondialiste don M.Bové se veut le chef de file. Avec cette infrastructure toujours présente, je pense que le PCF pourrait, si les conditions économiques, sociales,... tournaient en faveur de "la gauche de la gauche" redevenir un parti ayant un poids important, alors que la LCR sortie d'île de France et quelques grandes agglomération provinciale, elle est quasiment inexistante.

Après je n'ai certainement pas votre expérience des marchés boursiers.

je tient à signaler que je ne suis ni membre, ni électeur du PCf :)

 
At 10:02 PM, juin 06, 2007, Blogger lchoquel a dit...

Génial !

Alors, ils n'ont plus d'argent, plus de vision du marché, c'est dur dur... ils n'ont même plus le courage de renverser un dirigeant qui plante la boutique.

Donc leur valo en €/vote n'est pas terrible en somme ?
Et ils n'ont plus beaucoup de votes donc qu'est-ce qu'il reste ?

A mon avis, leur meilleur asset c'est la marque Parti Communiste. Ils s'y sont attachés désespérément, et ça a probablement contribué à les plomber pendant les 90s, mais aujourd'hui je crois qu'au niveau image c'est tout ce qui leur reste.

Et mine de rien à la gauche de la gauche c'est un gage qui joue en leur faveur, bien que ce soit choquant au possible quand on pense aux origines de cette marque. Le communisme a quand même marqué le 20ème siècle au fer... rouge.

 
At 8:18 AM, juin 07, 2007, Blogger jean fabrice a dit...

Bravo lchoquel; c'est ça l'idée: un changement copernicienne de business model. Le PCF appartient clairement au passé, il faut donc exploiter son coté 'vintage', comme les converse ou stan smith. Et faire des T-shirts avec un logo PCF, des accessoires etc. Délicieusement régressif... Après tout la chute du mur de Berlin c'était quand même il y a 18 ans!

 
At 12:32 PM, juin 07, 2007, Anonymous Banquise Tropicale a dit...

Très bon billet, je l'ai repris dans un genre un peu différent ;)

 
At 3:34 PM, juin 07, 2007, Blogger corentin a dit...

@ kerri : splendide, une cible idéale pour une entreprise à la recherche d'un réseau de distribution de proximité avec une image populaire! Imaginez un peu les titres en une du FT : STARBUCKS BIDS FOR COMMUNIST ASSETS...

@JDCH : le PCF a eu une heure de gloire VRAIMENT BRILLANTE, des héros sans nombre au temps de la résistance, une organisation remarquable etc. Ils ont fait partie de la petite minorité qui refusa l'humiliation de la défaite française en 1940. C'est très triste de voir comment cette organisation courageuse a sombré dans la bouillie. Non, inutile de sauver le PCF, il est mort après la guerre.

 
At 3:44 PM, juin 07, 2007, Anonymous Bef a dit...

@Corentin
Ce n'est peut-être pas le lieu d'un tel débat, et je ne veux certainement pas diminuer le courage et les souffrances des résistants communistes et autres; mais il me semble que le PCF (ses instances au moins) n'est pas immédiatement entré en résistance. Il a fallu attendre l'invasion de l'URSS par Hitler...

 
At 5:43 PM, juin 07, 2007, Anonymous lomig a dit...

ce qui est urgent c'est que les gens comprennent que Besancenot et Bové sont tout autant à côté de la plaque que le PCF...!
il est plus que temps de tourner une page que l'histoire mondiale a déjà tournée depuis 20 ans...!

 
At 5:56 PM, juin 07, 2007, Blogger JDCh a dit...

ma référence à Bové et Bensancenot est bien sûr une boutade...

 
At 6:07 PM, juin 07, 2007, Blogger corentin a dit...

@Bef : c'est vrai!

 
At 11:36 PM, juin 07, 2007, Anonymous Anonyme a dit...

Chef d'entreprise et membre du pcf je trouve que votre article c'est vraiment du pipo.

Ne même pas concidérer qu'il y a 134000 adhérants dont la cotisation est de 1% des revenus ou que le pcf ce n'est pas qu'a paris (chez moi aussi ont est propriétaire du siège même s'il ne doit valoir que dans les 300000 euros.

Bref vous ne faites pas un travail sérieux et vous oublez le principal : le pcf et l'idéal communiste existe et se dévelloppe sur les ravages du capitalisme. Et vu les ravages de ce système on aura des retombées un bout de temps. Tiens, le parti communiste russe vient de gagner les elections municipales à stalingrad...

Tien Chavez est toujours là...

Tiens, Cuba résiste...

...

 
At 12:03 AM, juin 08, 2007, Blogger privat a dit...

Je vois les choses sous un tout autre angle : le parti communiste a parfaitement réussi à implanter ses idées dans la mentalité des gens au point qu’il n'a plus besoin d'avancer à visage découvert. Un peu comme Mr Jourdain, ce camarade qui faisait de la prose sans le savoir.
Ainsi, nous avons une presse qui n’a plus aucun esprit critique et une population qui n'a pas conscience que le collectivisme est largement implanté dans notre pays : le droit opposable au logement, les réquisitions, les salaires spoliés de 50%, les successions rackettées....
Qui se souvient que la secu est une création du parti communiste?
Et comme en ex URSS (ou dans la Corée du Nord actuelle), certains ont des traitements de faveur : fonctionnaires avec leurs avantages, agents EDF avec leur comité d’entreprise et leur électricité gratuite...etc...etc..
NON, le PC n’est pas mort ou mourant, il est discrètement à l’oeuvre!

 
At 10:00 AM, juin 08, 2007, Blogger JDCh a dit...

@anonyme

c'est sûr que Cuba et le Venezuela sont des exemples attractifs de ce vers quoi il faut tendre !?!?

 
At 1:07 PM, juin 08, 2007, Blogger h16 a dit...

Bon article :)

 
At 6:46 PM, juin 28, 2007, Anonymous Anonyme a dit...

Dans le bilan du PCF, il ne faut pas oublier son soutien inconditionnel aux pires dictatures du vingtième siècle : à l'Allemagne nazie, jusqu'en 42, et dès 1937, aux pays du Bloc de l'est, jusqu'à la chute du Mur, à la Chine, à la Corée du Nord, au Vietnam, et j'en passe. Au total, selon le Livre noir du communisme, le nombre des victimes de cette "mascarade" s'élève à 80 millions de morts.
De toute l'histoire du PCF, nul dirigeant n'a jamais fait son autocritique, ne serait-ce que pour s'excuser des mensonges publiés dans l'Huma qui ignora superbement le Printemps de Prague, comme les Boat People, ou encore les Goulags que dénonçait pourtant Soljenitsine. Staline était une brute sanguinaire, Lénine était un criminel, Trotsky ne vallait pas mieux... Il faut en finir avec cette idéologie nauséabonde. Le communisme est une déviance idéologique qui ne vaut pas mieux que le nazisme. À quand une loi mémorielle contre les propagandistes du néo-bolchévisme, de la LCR à LO, en passant par les bovéistes et autres altermondialistes ?

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage