18 mai 2007
par JDCh


Parabole fiscale

Petite histoire pédagogique comme je les aime bien que j'ai reçue ce jour par email.


Avis au prochain "Ministre des comptes de l'Etat" : faire preuve de pédagogie

Les réductions d'impôts en des termes que n'importe qui peut comprendre...

Supposons que, chaque jour, 10 potes sortent prendre quelques bières et que leur addition se monte à 100€.

S'ils payaient leur addition de la manière dont nous payons nos impôts, la répartition ressemblerait à ça :

* Les quatre premiers (les plus pauvres) ne paieraient rien.
* Le cinquième paierait 1€.
* Le sixième paierait 3€.
* Le septième paierait 7€.
* Le huitième paierait 12€.
* Le neuvième paierait 18€.
* Le dixième homme (le plus riche) paierait 59€.

C'est ce qu'ils décident de faire et sont ravis de cet arrangement jusqu'au jour où le barman leur dit : "Puisque vous êtes tous de si bons clients, je vais réduire le coût de votre addition quotidienne de 20€."

Le groupe décide de prolonger l'arrangement initial. Cela ne changerait rien pour les quatre premiers mais pour les six autres, les clients "payants". Comment s'assurer que chacun bénéficie équitablement de cette réduction ?

Ils calculent que 20€ divisé par six revient à 3,33€. Mais cela reviendrait à payer le cinquième et le sixième pour boire leurs bières ce que tous trouvent vraiment trop absurde....

Comme ils n'arrivent pas à se mettre d'accord, le barman leur propose de réduire lui-même l'addition de chacun afin que tous y gagnent :

* Les quatre premiers continuent à ne rien payer.
* Le cinquième, qui ne payait qu'un euro, rejoint les quatre premiers et ne paie plus rien (économie de 100 %).
* Le sixième paie désormais 2€ au lieu de 3€ (économie de 33 %).
* Le septième paie 5€ au lieu de 7€ (-28 %).
* Le huitième paie 9€ au lieu de 12€ (-25%).
* Le neuvième paie 14€ au lieu de 18€ (-22%).
* Le dixième paie 49€ au lieu de 59€ (-16%).

Ainsi chacun s'en tire mieux qu'avant (et oui, ils ne payent plus que 79 ! pas de ma faute si le barman est généreux).

Mais une fois en dehors du restaurant, ils commencent à comparer leurs économies respectives.

"J'ai seulement obtenu un euro d'économie sur 20, alors que n°10 en a obtenu 10", se plaint n°6.

"Ouais, c'est exact", hurle n°5. "Moi aussi je n'économise qu'un euro ! Il est totalement injuste que n°10 obtienne 10 fois plus que moi !"

"Ils ont raison", entonne n°7. "Pourquoi devrait-il récupérer 10 ? quand j'en récupère seulement 2 ! Ce sont toujours les riches qui profitent !"

"Attendez une minute !!!" ajoutent les quatre premiers à l'unisson. "Nous, nous n'avons rien obtenu du tout ! Le système exploite les pauvres !"

Les neuf mécontents entourent le dixième et lui cassent la figure.

La nuit suivante, le dixième homme ne vient pas au bar. Quand vient l'heure de payer, les autres découvrent qu'ils n'ont pas assez d'argent à eux tous pour payer ne serait-ce que la moitié de l'addition !

Et c'est ainsi que notre système fiscal fonctionne : ceux qui paient le plus d'impôts bénéficient automatiquement d'une réduction d'impôts plus importante.

Taxez les trop, attaquez-les et ils décideront peut-être tout simplement de ne plus rincer les autres.



16 Comments:

At 6:09 PM, mai 18, 2007, Anonymous EcranBleu a dit...

J'aime beaucoup cette parabole, car elle résume vraiment tout le problème.

Mon morceau favori est le suivant :

"Les neuf mécontents entourent le dixième et lui cassent la figure.

La nuit suivante, le dixième homme ne vient pas au bar. Quand vient l'heure de payer, les autres découvrent qu'ils n'ont pas assez d'argent à eux tous pour payer ne serait-ce que la moitié de l'addition !"

C'est ce que j'ai fait. J'en avais plus qu'assez de me faire taxer à fond les ballons et de me faire traiter de tous les noms d'oiseaux possibles et imaginables. Donc, je suis parti vivre en Californie. Je n'ajoute plus un seul centime de valeur dans l'économie française, je ne paie plus un centime d'impôts en France. Comme disait Martine Aubry "partez ! La France n'a pas besoin de vous !" Un peu comme les révolutionnaires qui coupaient les têtes avec le slogan "la République n'a pas besoin de savants !"

Dans le même genre, il y a le concept de cagnotte fiscale qu'il faut absolument dépenser "équitablement". On avait prévu d'avoir un déficit de 60 milliards, et il apparait qu'il ne sera que de 50 milliards, donc nous avons 10 milliards à dépenser.

On verra ce que fera le nouveau gouvernement, mais il est clair que s'ils ne prennent pas le temps d'expliquer ce genre de concept, la montage de la "rupture" finira par accoucher d'une souris.

 
At 10:40 AM, mai 19, 2007, Anonymous Anonyme a dit...

Une fois de plus nous pouvons remarquer la perversite de la "justice fiscle"

prenons le cas 1
le numero 10 paye 59% de la note.

prenom le cas 2
certes les impots ne sont plus que de 79
le plus riche ne paye plus que 49.
mais represente maintenant 62% du montant.

donc a sa place je dirais si l impot a une assiette pourquoi celui si vient il toujours manger de la mienne.

 
At 2:34 PM, mai 19, 2007, Blogger kerri a dit...

donc la moral: ne faites pas de réductions fiscales car ça crée des conflits? :P

 
At 5:29 PM, mai 19, 2007, Blogger LvP a dit...

JDCh puis-je reprendre cette parabole sur mon blog en citant, bien entendu, votre post ?

 
At 1:53 PM, mai 20, 2007, Blogger JDCh a dit...

@LvP

no problem

 
At 3:48 PM, mai 20, 2007, Anonymous vincent a dit...

Excellent post ! comme d'habitude...

 
At 10:47 PM, mai 20, 2007, Blogger LvP a dit...

@JDCh
Thanks

 
At 12:01 AM, mai 21, 2007, Blogger lchoquel a dit...

Excellent post !

Je vais m'en inspirer justement cette semaine je comptais inviter des potes à boire un coup...

merci JDCh

 
At 11:11 AM, mai 21, 2007, Anonymous Daniel T a dit...

Tres bon exemple !

Pour être complet, il faudrait peut être un 11 eme personnage plus riche que tout les autres qui ne paye que 3 euros parcequ'il a un conseiller fiscal lui permettant de naviguer dans la complexité du systeme d'imposition et des niches fiscales..

 
At 4:40 PM, mai 21, 2007, Blogger Karim a dit...

..N'ayant plus de client, le bar fait faillite, le barman est viré et l'actionnaire principal (qui n'est autre que le 10e personnage) perd davantage d'argent que s'il avait concédé la réduction d'impôts entièrement aux autres, et en plus il a perdu ses amis.

La richesse des riches est issue de la consommation des moins riches, ne l'oubliez pas. Les riches ont tout intérêt à enrichir les pauvres.

Bref, les plus riches devraient mettre leur talent aider les autres à s'enrichir (notamment les plus pauvres) plutôt que de se concentrer à s'enrichir eux-mêmes, je trouve ça beaucoup plus intéressant comme objectif de vie...et en plus ils en profiteraient eux-mêmes, non ?

 
At 1:11 PM, mai 22, 2007, Anonymous Bast a dit...

Excellent! :)

 
At 5:41 PM, mai 22, 2007, Anonymous Anonyme a dit...

Bref, les plus riches devraient mettre leur talent aider les autres à s'enrichir (notamment les plus pauvres) plutôt que de se concentrer à s'enrichir eux-mêmes, je trouve ça beaucoup plus intéressant comme objectif de vie...et en plus ils en profiteraient eux-mêmes, non ?


Et à ton avis karim, dans ton histoire que se passe-t-il? Le riche est riche de son capital qu'il gère et qui sert à tout le monde qui veut boire. Tu préfererais sans doute que ce capital soit géré par Martine Aubry ou Bernard Thibault. Il y a eu une vaste expérience de gestion de ce genre avec Lénine et ses successeurs. On ne peut pas dire que les pauvres se soient enrichis ou se soient mieux porté.
Tu montres bien l'exemple type de la réflexion socialiste qui a une gueule infernale, réponse à tout et s'arrête quand l'histoire l'arrange. Tu ne dis pas par exemple ce que ferait un capitaliste avec l'argent qui lui est prélevé. S'il créerait d'autre capital qui comme tu le dis sert à la consommation des pauvres. Tu ne dis pas non plus comment l'argent prélevé est gaspillé.
Ce que l'on voit et ce que l'on ne voit pas. Ou que l'on ne veut pas voir.

 
At 2:32 PM, mai 23, 2007, Blogger Karim a dit...

OK donc les riches ne doivent surtout pas s'occuper des pauvres car c'est contre productif et aussi tous les politiques sont pourris et gaspilleurs ! Je ne pense pas que c'était tout à fait le sens de la parabole, et cela n'a rien à voir avec gauche et droite !

Je suis d'accord sur un point :

Chacun voit midi à sa porte (sauf les héros) et dans une économie globalisée il est absurde d'avoir une fiscalité nationale

Heureusement que de temps en temps certains ne comptent pas seulement sur la satiété de leur intêret particulier pour voir progresser l'intérêt général. L'engagement politique (encore une fois à droit et à gauche) en est un exemple.

 
At 2:50 PM, mai 23, 2007, Blogger Karim a dit...

Y'a un truc qui me génait depuis le début dans cette parabole et je viens de comprendre quoi (oui, j'ai mis 2 jours, désolé, j'ai pas fait polytech ! ;-)

Avec cette parabole, on a l'impression que sur le montant total des impôts (la tournée de bière), le dixième le plus riche de la population participe pour 60% de l'impôt global payé et que les 4/10e les plus pauvres participe pour 0% à l'impôt global payé. Or, ce n'est absolument pas le cas (la TVA par exemple met tous les monde sur le même pied d'équalité lorsqu'il s'agit d'acheter une bière). Je vais chercher des chiffres, mais cette parabole ne représente pas, de mon point de vue, la réalité. Faisons de la pédagogie mais évitons le simplissme... il y a aussi des gens qui savent calculer parmi les modestes.

 
At 11:48 PM, juin 02, 2007, Blogger christophe a dit...

Karim, c'est une parabole sur les impôts, pas sur la consommation de bière...
Une partie de mon boulot consiste à accueillir tout les Johnny qui en ont marre de se faire vaseliner chaque année à hauteur de 60 %. Je n'ose imaginer les centaines d'emplois que j'ai déjà "volés" à l'économie française, tout simplement parce que l'argent a été investi ailleurs.
Mais bon, Karim, j'ai cru deviner que vous n'étiez pas taxé à 60 % et que vous préférez faire crever la France, et les français les plus pauvres, plutôt que de laisser un riche s'enrichir pour le bien de tous.
Enfin, une attitude aussi suicidaire n'est pas perdue pour tout le monde. J'ai du boulot et le Royaume Uni, la Suisse et le Luxembourg sont des pays de cocagne...

 
At 2:42 PM, décembre 08, 2007, Anonymous marc a dit...

Quelques commentaires sur cette blague qui circule depuis un bail sur le net:

échelle des revenus figée: absurdité! faire croire que les 10 personnes ne changent pas de job, ne se forment pas,etc.. est impossible à justifier

qui a fabriqué le bar et les chaises? utilité de l’être humain n’est pas seulement visible dans les impôts qu’il paie (participation à la production)

pourquoi baisse des prix et pas hausse des quantités? si le barman prend des verres plus grands et rajoute de la bière, la situation reste au stade initial, non?

la baisse des 20% est dûe à quoi: rentrées fiscales (=>baisse du prix de la bière)? croissance (la démographie étant figée, d’où vient elle?)? rien n’est indiqué bizarrement!

on peut sortir et non entrer: économie semi fermée? et puis quoi encore? absurde…

même conso des biens publics (bière)? absurde de penser que chaque individu consomme autant de bière (service public?) quelque soit son revenu…

impot direct et pas d’indirect? on oublie un peu vite dans cette caricature le rôle des impôts indirects (tva), il n’y a pas que l’impôt sur le revenu (prix de la bière) pour mesurer les efforts de chacun à la solidarité fiscale

en ayant fait des recherches sur le net, le prof cité comme l’auteur de cette blague a démenti…

cette propagande est du fait de partisans de la fameuse flat tax mais comme toutes les propagandes, elle ne résiste pas à l’analyse…

ps: les phrases les plus importantes de cette fumisterie sont:

Pour ceux qui ont compris, aucune explication est nécessaire.
>Pour ceux qui n’ont pas compris, aucune explication n’est possible

tout est fait pour ne pas réfléchir et suivre bêtement le cheminement (un prof d’éco l’a pondu et on essaie de faire passer pour des imbéciles tous ceux qui réfléchiraient là dessus…): tout réside dans l’absurdité des hypothèses retenues!!

si je prends comme hypothèse que la gravité n’existe pas, alors je peux voler! mon raisonnement est exact mais l’hypothèse étant stupide, ça ne rend pas logique la conclusion!!

 

Enregistrer un commentaire

 

Links to this post:


Créer un lien

<< Retour homepage